La sagesse de la Terre entre les mains

Blog

d'une artisane de la Terre

par Amandine Charmant, potière intuitive

Cet article fait partie de la série : Devenir entrepreneuse

Suis-je une artisane ?

Le dimanche 21 novembre 2021, c’est la journée de l’artisan.  C’est une très bonne chose pour donner de la visibilité à certaines les personnes qui travaillent de leurs mains dans notre pays.

Pourquoi je ne participe pas à la Journée de l’artisan ?

Le statut d’artisan certifié est non seulement une reconnaissance de la fabrication/transformation de la matière de façon artisanale mais c’est surtout en lien avec un statut administratif particulier.
Et je ne réponds pas aux conditions pour participer à cette grande fête de l’artisanat.  Je vous explique pourquoi…

Pour être reconnu comme artisan.e, une des conditions est d’avoir le statut d’indépendant.  Cela signifie aussi que si je décidais de créer une asbl pour donner essentiellement des cours, je ne pourrais pas être reconnue comme « artisan certifié », le but lucratif est un impératif.

Et pour le moment, je ne bénéficie pas du statut indépendant.  En effet, jusqu’au 31 décembre de cette année, j’exerce mon métier à travers la Coopérative d’activité Job Yourself / Baticrea.  Je suis heureuse d’avoir choisi cette voie pour déployer peu à peu mon métier.  C’est un peu comme un parachute qui m’a permis de tester différentes formules sans prendre trop de risques.  

Mon revenu régulier est assuré par mes allocations de chômage et la majeure partie de l’argent que génère mon activité est investie dans mon atelier.  Durant les 18 mois (+ 3 mois en raison de la crise sanitaire), j’ai expérimenté diverses façons de faire fonctionner mon métier.  

Quelle est ma « formule magique » ?

Des cours pour les débutants

Je donne des cours collectifs de modelage à Bruxelles et j’organise des initiations au tour de potier dans mon atelier situé à Gesves.

Vente de créations originales

Au début, j’ai beaucoup travaillé sur commande, ce que je fais de moins en moins car je préfère préserver ma liberté créative. Je propose donc des modèles qui me plaisent dans des couleurs que je développe au gré de mes recherches .

Je vous propose mes poteries un peu sur mon eshop, beaucoup via la vente directe lors des marchés et tout spécialement lors du Boom créatif et durable qui a lieu en septembre.  Evidemment, j’essaye de ne pas manquer la période des fêtes de fin d’année.  Cette année, en particulier, j’ai choisi de vous présenter mes créations à Bruxelles dans les Galeries Royales Saint-Hubert, lors du Pop Up créatif et durable et à Namur dans la boutique éphémère Coup de Coeur.

J’ai également la chance de proposer mes créations grâce à l’engagement de magasins au grand coeur.
Ce sont mes joyeux points de vente.

Et pourtant, je fabrique tout à la main

Voici une vidéo qui a été réalisée durant ma période de création d’activité, ce qu’on appelle la « phase de test » chez Job Yourself.

Cette phase de test se termine donc le 31 décembre 2021.  A partir de janvier, je change de statut et j’espère que l’année prochaine, je pourrai participer à la journée de l’artisan et vous ouvrir les portes de mon atelier pour l’occasion.  Grâce à la vidéo qui suit, vous pouvez déjà mettre un pied dans mon univers.

 

La suite ?

A  partir du 1er janvier prochain, j’espère obtenir le statut d’indépendant complémentaire car malgré mes 21 mois de test, mon atelier n’est pas encore suffisamment rentable (arff ! vilain mot ou pas ?) pour m’assurer un revenu suffisant et régulier.

Je me laisse donc 12 mois supplémentaires pour péréniser l’activité et développer peu à peu mon offre et mes compétences.

Merci

Je tiens en tous cas déjà à remercier du fond du coeur toutes les personnes qui me soutiennent dans cette aventure un peu dingue mais qui me fait tellement grandir au jour le jour.

Je croise les doigts pour être reconnue en tant qu’artisane officielle l’année prochaine et commencer 2023 en vous annonçant qu’enfin la poterie sera devenu mon vrai métier, c’est-à-dire une activité qui occupe mes journées et qui paye aussi mon loyer.

Authenticité

Depuis le début de ma « vie de potière », j’ai choisi de commuiquer à coeur ouvert.  D’exposer mes troubles, mes errances, mes joies et mes réussites.

Ce n’est pas tous les jours facile de s’exposer de la sorte.  Est-ce de l’impudeur ? Je ne sais pas.  Mais je ne peux pas vraiment faire autrement.  J’ai raconté des bobards et inventé des histoires pendant trop d’années dans mon précédent métier.

L’école de la Terre est aussi confrontante qu’enrichissante, c’est un véritable chemin vers soi, tout comme l’est l’artisanat.

 

D’autres textes sur le sujet…

Quelques gestes

J’ai rassemblé sur cette page quelques gestes-clés
qui donnent naissance aux poteries