Amandine Charmant, potière intuitive

Comment en arrive-t-on à faire des pots ?

Quelques mots sur mon parcours…

Le début de l’histoire: souvenirs d’enfance

Le vrai début c’est sans doute une petite fille, qui tient la main de sa grand-mère devant les vitrines des Galeries Royales. S’arrêter, repérer la beauté des objets, apprendre à la détecter et s’émerveiller.  Une véritable transmission.

Il y avait aussi cette passion pour le rangement, mais pas le rangement de tous les jours, celui où on réorganise tout, où chaque objet doit trouver une nouvelle place, sa juste place, à bonne distance de son voisin en tenant compte de l’harmonie des couleurs, et d’une multitude de détails imperceptibles.

Et tout l’art de dresser une jolie table, pour rendre le quotidien un peu spécial.

Un “boentje” pour Bruxelles et pour les jolies choses

Mes missions sont beauté, créativité et savoir-faire partagé et tout cela d’abord grâce à la céramique

Comment j'ai appris la céramique ?

Retour sur mon parcours d’apprentissage

Qui suis-je pour donner cours ? 

Découvrez-le par ici.

La suite de l’histoire

La vraie vie ! Un peu de sérieux

Et l’enfance passe, les choses sérieuses doivent commencer.

Vie sérieuse en bref :
A l’unif, licence en langues et littératures romanes (après un furtif passage en médecine)
Libraire pendant 5 ans
Banquière (même durée)

Burn out, le besoin de se réaligner.  Une nécessité !

La vraie “vraie vie”

Là je découvre la permaculture, en particulier la permaculture humaine et je découvre que je suis une
« embellisseuse, contemplative et conceptrice ».

Je commence à mieux me connaître, et je découvre ma raison d’être.

Gros plan sur une poterie

Rencontre avec la poterie

Plonger dans un atelier

Entretemps, je découvre la poterie, ça me passionne, me transporte et j’atterris dans l’atelier Nikisan, j’apprends auprès de Véronique qui a passé 20 ans au Japon.  Elle m’offre son soutien, son optimisme et la bienveillance des “bons génies” qui résident dans son atelier.  Durant 3 ans, je suis en pleine boulimie d’apprentissage.  S’équiper : le tour, le four, les outils, la technique.  Je continue d’ailleurs à me former parce qu’on n’a pas assez d’une vie pour explorer la céramique.

Méditation des gestes

Retour à l’essentiel

Ancestralité

Slow life

Ma vision du métier de céramiste

Je décide de me consacrer pleinement
à mettre un supplément d’âme
dans ce qui me semble
le plus important,
notre quotidien.

Plus que des objets

Totalement imprégnée de philosophie orientale du zen, en passant par l’esprit mingei, l’esthétique wabi-sabi en allant jusqu’à Marie Kondo, la reine du rangement, j’arrive à la conclusion que les objets qui nous entourent, ceux qui se trouvent au plus proche de nous, ceux qui nous servent tous les jours, parfois plusieurs fois méritent d’être choisis et entretenus avec le plus grand soin.
La part méditative du travail de potier est une de mes préférées.

Observer, créer, embellir
Parce qu’il y a du beau, qui fait du bien au quotidien

La céramique peut-elle être écologique ?

La question écologique est à présent devenue nécessaire même si cela me préoccupe depuis que je suis enfant. Faire rimer céramique avec écologie peut sembler antinomique.

5 blogs dédiés à la céramique

Dans cet article vous découvrirez quelques blogs en français dédiés à l’apprentissage de la céramique et aux partages de connaissance. Face à l’engouement pour ces techniques ancestrales et à l’ampleur de ce domaine de connaissance, il est très intéressant de prendre quelques informations clés pour avancer avec plus de sérénité. Le partage de connaissance nous fait tous grandir ensemble.